Demain et dix doigts plus tard...

mercredi 11 septembre 2019

Quand les fraisiers s'entassent

Bonjour !

Tu rêves de récoltes de fraises made in ton jardin mais tu as un petit espace ou juste un balcon ? Je te propose à travers ce post de te montrer ma toute dernière réalisation : une tour à fraisiers. L'idée est de cultiver un grand nombre de fraisiers sur un espace minimal en utilisant la verticalité. 

Cette méthode est idéale pour les petits espaces comme je le disais, mais aussi pour utiliser tous les recoins du jardin.

Il existe un grand nombre de versions différentes suivant l'inventivité du jardinier : tube PVC, bidon ou encore très travaillée en bois. La galerie Pinterest (ici) te donneras des idées.

Bien que mon jardin m'offre une surface très convenable, je souhaitais absolument tester cette technique. Mais restait à savoir où placer ma tour. 

Il s'avère qu'il y a un an, mon mari m'a offert un albizia pour la fête des mères. Cet arbre encore jeune n'est pas encore acclimaté au Cantal et je crains un peu les gelées à venir (les prochaines années seront moins à risque pour lui). Je me suis donc dit que mettre ma tour à fraisiers autour du tronc premettrait aussi de le protéger. 

 

TOUR A FRAISIERS

Pour cette tour il te faudra :

- du grillage

- de la toile horticole

- de la terre ou du terreau

- des fraisiers

 

1- Commence par découper un 1er pan de grillage de façon à former un cercle autour de l'arbre, en veillant bien entendu à laisser une certaine distance entre le tronc et le grillage, afin que celui-ci respire.

2- Coupe la toile horticole aux dimensions du grillage en laissant un pourtour en surplus. Cela te permettra de faire une sorte d'ourlet pour éviter que la toile ne s'effiloche trop rapidement.

3- Fixe la toile horticole au grillage : tu peux utiliser des agrafes ou comme moi du fil et une aiguille

IMG_20190907_151709

4- Si ton arbre est encore jeune, tu peux fermer le grillage sur lui même en piquant dans la toile horticole, afin de passer le tout par dessus l'arbre. Laisse un peu de jeu le temps de l'installation.

IMG_20190907_152402

5- Mets en place le cercle de grillage autour du tronc de l'arbre en mettant le grillage vers le tronc et la toile vers l'extérieur. Quand tu mettras la terre, cela évitera que la toile "s'affaisse" vers le tronc car elle sera retenue par le grillage

IMG_20190907_153041

6- Ressers bien les raccords afin que le cercle soit bien hermétique. 

7- Procède de la même façon avec un cercle plus large. Installe-le cette fois ci dans l'autre sens (la toile vers le tronc et le grillage vers l'extérieur). Pour les mêmes raisons qu'évoquées plus haut mais également pour que tu puisses bien placer tes plants dans les trous du grillage.

IMG_20190907_153659

8- Ressers les raccords et repique les dans la toile horticole de façon à former comme des agrafes. Cela permettra de solidifier le tout et surtout que personne ne se blesse en passant trop près de la tour. Si tu vois bien sur la photo, j'ai coupé au ras du fil vertical en gardant le surplus de fil horizontal. C'est ce fil qui me sers à fermer le cercle. Sur cette photo, à peu près au milieu tu peux aperçevoir l'ourlet de fermeture. Sous cet ourlet se trouve le fil de métal vertical de la partie droite. Le fil horizontal qui sert à fermer vient de cette partie droite du grillage. Je l'ai piqué une fois dans la partie gauche juste après le fil vertical à gauche et je l'ai rabbatu sur la partie droite en le piquant une seconde fois dans la toile. J'en en gros procédé dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

IMG_20190907_153612

 

Petit aperçu du rendu :

IMG_20190907_153727

Il ne te reste plus qu'à remplir de terre ou de terreau, à perçer des trous dans la toile et à y planter tes fraisiers. Tu peux aussi en planter sur la partie supérieure. N'oublie pas de pailler afin que l'humidité soit conservée au maximum.

IMG_20190911_121434

 

NB : Ici, j'ai également installé les rejets des fraisiers primaires dans leurs futurs emplacements. Je couperais les tiges quand les rejets auront pris racine.
IMG_20190911_121442

 

NB : Ici, j'ai laissé un rebord afin de pouvoir installer mon paillage. Je ne sais pas encore si cela va être de la paille ou de la sciure de bois. 

 

Voilà le résultat final : 

IMG_20190911_121454

Bon il faut l'imaginer plein de fraisiers hein ! Pour le moment je me contente de ceux que j'ai, plusieurs me font des rejets que je planterais au fur et à mesure de leur développement. 
Je ne manquerait pas de te montrer l'évolution de cette tour dont je suis assez contente je dois dire. 

Comme d'habitude, n'hésite pas à me faire part de ton avis dans les commentaires. Je te dis à bientôt pour un prochain article !

Posté par _Clarisse_ à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 8 septembre 2019

Atelier : Les pastilles effervescentes WC

Bonjour !

L'entretien des WC... un geste simple et pour lequel on ne pense pas toujours à notre impact sur l'environnement. T'es-tu déjà penché sur la composition des produits industriels ? 

Comme je suis sympa, je l'ai fait pour toi (ne me remercie pas c'est normal)

Petit point popotte version grande marque.

- les blocs WC (tu sais, ceux qui sentent le cèdre chimique et qui te pique bien les naseaux, en plus d'être d'un bleu qui n'existe pas dans la nature)

=> des colorants, en général bleu ou vert. Ils servent uniquement d'azurants optiques, qui par une illusion d'optique, te font croire que ta cuvette est plus blanche qu'avant

=> des parfums, souvent irritants pour les voies respiratoires et potentiels allergènes

=> de l'eau de Javel ou du troclosène de sodium dihydrate (borax), comme chacun le sait, très nocifs pour l'environnement et très irritants pour les voies respiratoires. 

=> de l'acide chlorhydrique, produit corosif pour les surfaces et la peau et irritant respiratoire

=> du paradichlorobenzène. Là c'est marrant parce que l'OMS préconise son interdiction suite à la reconnaissance de son statut de perturbateur endocrinien et de possible cancérogène. C'est un désodorisant mais aussi un puissant insecticide. Tu te souviens des boules anti-mites de ta grand mère ? Bon, bah ce produit était dedans. Il a été interdit pour cette utilisation, mais reste prioritaire dans la composition des blocs WC. C'est un produit néfaste pour les milieux aquatiques et sévère irritant oculaire (je te laisse ici un lieu sur la fiche toxico de l'INRS).

 

les gels WC

=> +/- de l'eau de Javel

=> des parfums

=> du sodium sulfate, c'est un détergent corrosif et irritant

=> des acides

=> des détergents

 

- les pastilles WC

leur composition est plutôt similaire à celle des 2 produits cités plus haut, il convient donc de les utiliser avec pécautions

 

Voilà pour le topo un peu lourd concernant les produits industriels. Je ne tire pas à boulets rouges sur la grande distribution, je regrette juste que ces produits nous soient présentés comme sans danger pour nous. 


 

Pour éviter d'utiliser ces produits, tu peux choisir d'arrêter de laver tes toilettes. Une solution qui peut avoir ses inconvénients au long court. Tu peux aussi décider de faire toi-même tes produits de façon très simple et avec très peu d'ingrédients. 

Faire soi-même représente plusieurs avantages :

- tu maîtrises la composition

- les ingrédients sont sains et sans danger (ne pas oublier tout de même le risque d'allergie, qui bien que minime, reste présent)

- tu auras la satisfaction de faire toi même tes produits

- tu feras une énorme économie à faire toi même plutôt qu'acheter (un jour je te ferais un topo sur les économies faites en passant au fait maison pour les produits d'entretien)

fini4

C'est parti donc pour la recette des pastilles :

- 95 g d'acide citrique 

- 280 g de bicarbonate

- 1 cuillère à soupe d'eau ou de liquide vaisselle

Les huiles essentielles étant nocives pour les milieux aquatiques, je n'en mets pas dans mes recettes.

Commence par mélanger l'acide citrique et le bicarbonate, ajoute l'eau ou le liquide vaisselle et mélange jusqu'à obtenir une pâte.

Prélève avec une cuillère à soupe et mets la pâte dans un moule à glaçon. Personnellement j'ai coupé un bouchon de liège dans le sens de la longueur qui me sert à tasser. 

Attention, le mélange peut mousser, surtout si tu utilises du liquide vaisselle, il faudra que tu remplisses les moules à glaçons petit à petit. 

Procède comme cela jusqu'à ce que tu n'ai plus de pâte et laisse durcir avant de démouler.

Stocke dans un bocal hermétique et utilise une pastille par semaine en entretien courant. Les pastilles vont fondre en produisant une légère effervescence. Une fois fondue, passe ta brosse WC  sur toute la surface de ta cuvette et tire la chasse. 

Prix d'une pastille : environ 5 cts


Bien sûr, si tes WC sont très encrassés, les pastilles ne vont pas faire de miracle et tu devrais utiliser aussi de l'huile de coude.

 

Mais comme tu es sympa, je te donne également une recette de gel WC :

- dans 100 ml d'eau chaude, dissous 3 cuillères à soupe de cristaux de soude puis ajoute 300 ml de vinaigre blanc (phase A)

- verse 3 cuillères à soupe d'épaississant (farine de tapioca, fécule, agar agar etc...) dans 300 ml d'eau froide et fais bouillir jusqu'à épaississement (phase B)

- verse la phase A dans la phase B et mélange bien.

- met dans une vieille bouteille de liquide vaisselle

Prix pour 700 ml de gel : environ 1.20€

 

J'espère que ces recettes t'ont plu, si tu les as testées n'hésite pas à me dire en commentaire ce que tu en penses. Ces recettes ne sont pas de moi, j'ai testé plusieurs recettes disponibles sur le net et celles-ci sont celles qui me conviennent le mieux. Si elles ne te convenais pas, tu peux sans problème en trouver d'autre sur la toile.

Posté par _Clarisse_ à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 23 décembre 2018

Tutoriel : Le tawashi home made

Bonjour !

Comme tu le sais, je cherche des solutions simples pour remplacer les objets du quotidien problématiques pour l'environnement. Aujourd'hui, je me suis penchée sur l'éponge synthétique, vrai symbole du ménage et incontournable dans tous les foyers. 

 

Cependant, comme tu pourras le lire ici, l'éponge synthétique, si elle nous aide à garder nos intérieurs et notre vaisselle propres, est loin d'être vraiment propre si l'on se penche sur son procédé de fabrication. Entre utilisation de dérivés pétrochimique, coloration synthétique, collage etc... On est loin d'un produit vert, non énergivore et durable. 

 

Mais j'ai une solution pour toi ! Si comme moi, ton impact écologique t'intéresse même quand tu fais la vaisselle. Pour ce faire, cela te permettra de recycler de vieux vêtements, tissus (serviettes éponges, tee-shirts, chaussettes etc...) et d'avoir le plaisir de faire toi même tes ustensiles. C'est pas cool ça ? 

 

Je t'ai donc fait un petit tuto photo rien que pour toi, pour fabriquer toi-même tes tawashis, ou éponges japonaises (je suis pas trooooop sympa ? Ne me remercie pas, ça me fait plaisir).

Sur le net, tu trouveras des tutos pour faire des tawashis en tricot, hyper mignons (par exemple ici). Mais si pour toi travaux d'aiguilles = monde complètement inconnu... Le tissage est pour toi !

 

Voici donc la marche à suivre. Pour ce faire, il te faudra :

- une planche en bois

- des clous

- un tee-shirt

- des ciseaux

 

1- faire le gabarit

IMG_20181029_142558

Prends ta planche, trace un carré et plante des clous à intervalles réguliers (Ici tous les cm). Ne fais pas ton gabarit trop petit, le rendu final sera plus petit que le gabarit.

2- découper le tee-shirt

IMG_20181028_161013

Commence par découper les manches et l'encolure, pour ne garder que la taille de ton tee shirt. Ne jette surtout rien ! En fin d'article, je te donnerais des astuces pour tout recycler. 

IMG_20181028_162633

Découpe la couture inférieure de ton tee-shirt et garde-la à part. Tu peux maintenant découper le corps de ton tee-shirt pour en faire une pelote suivant le principe du Trapilho. Comme des photos ne parviennent pas à démontrer le procédé, je t'ai déniché une vidéo qui l'explique très bien (ici)

Une fois coupée, fais une pelote avec ta bande. Tu seras surpris(e) de la quantité de tissu obtenue !

IMG_20181028_223240

 

 

Quand aux manches, découpe des bandes tout le long. Tu obtiendras des cercles comme en haut de la photo ci-dessous. (Tu remarqueras que j'ai même pu récupérer l'équivalent d'un mouchoir sous l'encolure du dos du tee-shirt.)

IMG_20181029_181115

 

 

4- Le tissage

Je vais te montrer le tissage le plus rapide, celui avec les cercles obtenus dans les manches. Pour le tissage en trapilho, là aussi je te conseille une vidéo (ici, à partir de 1'44)

IMG_20181029_143052

Il s'agit de relier 2 clous face à face entre eux avec un cercle. Personnellement, je procède comme suit : 

- j'installe la planche de façon à ce qu'un des bords soit parallèle au bord de la table.

- je commence par accrocher des cercles un clou sur deux de façon à avoir des bandes perpendiculaires au bord de la table.

- j'installe un cercle sur les premiers clous des côtés du carré, de façon à avoir une bande parallèle au bord de la table.

- je comble les trous en installant des cerlces de façon à compléter les bandes perpendiculaires au bord de la table.

A ce moment là, j'obtiens donc des bandes perpendiculaires au bord de la table qui passent par dessous et par dessus la bande parallèle (une sur deux).

- je poursuis le travail en ajoutant des bandes parallèles au bord de la table en inversant le sens comme sur la photo. C'est ce procédé qui va me donner le motif du tissage. 

-une fois fini, je passe les boucles qui maintenaient les bandes aux clous les unes dans les autres, jusqu'à la dernière.

Le tawashi est fini !

 

IMG_20181029_180618

 

Note recyclage :

Voici ce qui me restait du tee-shirt 

IMG_20181029_180929

J'ai tout découpé en flocon que j'ai mis dans un sac. Cela va me servir de matériaux de rembourrage pour mes prochaines réalisations (coussins, peluches etc)

 

 

Voilà pour ce tuto zéro-déchet, j'espère qu'il t'aura plut. 

Comme d'habitude, n'hésite pas à me laisser tes commentaires !


A très vite pour un nouvel article !!!

 

Posté par _Clarisse_ à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 3 novembre 2018

Les petits mouchoirs

Bonjour bonjour !

Tu es couturière (ou couturier) et tu as souvent des chutes de tissus insuffisantes pour un nouveau projet ? Garde les !

En ces temps où la transition écologique se fait inéluctable et indispensable, pourquoi tu n'envisages pas de reprendre de bons vieux mouchoirs en tissu lavables ?

Et pour cela, tes chutes de tissus, peuvent se transformer en mouchoirs.

Rien de plus simple, je te fais la version fénéante (ça n'implique aucune couture)

- Prends tes chutes et des ciseaux cranteurs

IMG_20181024_143016

 

- Crante sur tout le tour

IMG_20181023_155312

 

- Plie comme tu veux

IMG_20181023_155348

ET VOILA ! Des mouchoirs lavables faciles et rapides à faire.

IMG_20181023_163020

 

Tu peux également recycler tes vêtements bons à jeter (ce sera l'objet de mon projet article) ou faire une couture sur les bords si tu es perfectionniste.

 

J'espère que cet article t'as plus, comme d'habitude, n'hésite pas à me dire ce que tu en penses. 

 

Comme dit plus haut, dans mon prochain article je te montrerai comment tu peux recycler ENTIEREMENT un vieux tee-shirt bon à jeter. 

 

A très vite !

 

Posté par _Clarisse_ à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 30 octobre 2018

Un joli costume pour un petit bulldozer

Bonjour à tous ! 

Il y a quelques jours a eu lieu la fête d'Halloween de l'école de mon village. Arthur ayant 2 ans, nous nous sommes dit qu'il pouvait aller faire un peu la fête avec d'autres enfants. 
Mais il lui fallait un costume ! Et je tenais ABSOLUMENT à le faire moi-même !!!

J'avais du tissu à la maison et j'ai trouvé dans l'armoire magique de ma maman un vieuuuuux patron BURDA pour un ensemble pantalon + blouse pour enfant. 

Après quelques petites recherches sur le net, j'ai pu également lui faire un bonnet assorti. 

Voilà le résultat :

IMG_20181020_182523

 

IMG_20181020_182535

 

Une jolie vache qui a fait sensation à la soirée !

 

Promis, aucun animal n'a été malmené pendant la confection. 

 

Comme d'habitude, n'hésitez pas à laisser vos commentaires !

 

A très vite 

Posté par _Clarisse_ à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 25 juin 2017

Mignonne allons voir...

Avec le printemps, les fleurs s'ouvrent et leurs parfums embaument nos jardins. 

Mais que faire quand ces si jolies choses commencent à pencher la tête, plutôt que de les laisser fâner ? 

Je te propose ici 2 petites astuces pour réutiliser les pétales de roses. Mais tu peux les utiliser avec le bleuet, la violette, la camomille, la ciboulette, la menthe etc... La 1ère dans la cuisine. Si si, les fleurs ça se mange je t'assure ! 
La 2ème pourra aller, dans la salle de bain ou même dans ton sac à main (astuce idéale pour ces temps de chaleur)

 

C'est parti ! Suis le guide, tu verras c'est facile :)

1- l'eau de rose

IMG_20170625_172400[1]

- de l'eau

- des pétales de rose

- une casserole

- un vaporisateur ou tout autre contenant que tu auras recyclé

Compte en moyenne 2 belles poignées de pétales pour 500cl d'eau. Tu portes l'eau à ébullition, tu mets les pétales à infuser une vingtaine de minute, tu filtres et voilà !
Dans la pratique, j'ai opté pour la méthode suivante : j'ai mis les pétales dans l'eau froide et j'ai porté le tout à ébullition. J'ai ensuite laissé bouillir 1 min et j'ai laissé refroidir et décanter toute la nuit avant de filtrer. (Si tu es experte en la matière, n'hésite pas à me dire si je suis une hérétique et que je dois aller sur le bûcher)

Evite d'en faire trop d'un coup parce que tu n'auras que 3 semaines pour tout utiliser. 

Après si tu veux prévoir l'utilisation hivernale ou hors saison de floraison, tu peux faire comme moi, en prévoir plus que tu stock dans des petits contenants au congélateur. Moi j'utilise des biberons de stockage pour le lait maternel que je n'utilise pas, mais ça peut être dans des pots à confiture etc. Je te conseille de stocker par 150/200ml en fonction de ta consommation.

L'avantage du spray (ici c'est de la récup d'un flacon de déodorant pris en magasin bio), c'est que tu peux l'avoir dans le sac et te pschitter si tu as chaud. Parce que oui, les brumisateurs c'est pas bon pour la planète ! Pense aux ours polaires !!!

 

2- les pétales cristallisés

IMG_20170625_172056[1]

- de jolies pétales

- 1 blanc d'oeuf (tu peux faire une crème anglaise avec le jaune, ou une mayonnaise, ou un gâteau)

- du sucre glace. Astuce si tu n'en as pas : mets ton sucre en poudre dans ton mixer ;)

- un plaque de cuisson protégée (papier sulfurisé, feuille en silicone etc...)

- un contenant hermétique

Prends les pétales les plus jolis. Ceux qui sont cassés, coupés, troués ou un peu flétris ou encore un peu abîmés garde-les pour l'eau de rose par exemple :)

Comme par battre ton blanc d'oeuf pour qu'il devienne mousseux mais ne le monte pas en neige ! Dans un autre contenant mets ton sucre glace. 
Trempe chaque pétale dans le blanc d'oeuf puis dans le sucre. J'utilisais une cuillère pour bien les imerger (tout en délicatesse ! Les pétales sont malgré tout fragiles) et une autre pour les rouler dans le sucre. 

Entre les 2 étapes, pense à égoutter tes pétales pour rétirer le surplus. Tu dois te retrouver avec des pétales recouverts de sucre. 
Une fois cela fait, pose les pétales à plat sur ta plaque et laisse les sécher à l'air ambiant jusqu'à ce qu'ils deviennent craquants. Je les aient laissé posé la moitié de l'après midi et la nuit entière dans le four pour les protéger des mouches. 

Une fois secs, décolles-les délicatement et stock-les dans un contenant hermétique à l'abri de la lumière. Un pot à confiture rangé dans un placard fait l'affaire. 
Tu peux ensuite t'en servir comme bonbons ou pour décorer des gâteaux, ou encore pour offrir. On sent très bien le goût de la rose ! 

Avec ce qu'il te reste de blanc d'oeuf et de sucre, tu peux faire un gâteau pour le goûter :D

Pour les végans qui veulent se laisser tenter, peut-être que l'aquafaba (eau de cuisson des pois chiches) peut remplacer le blanc d'oeuf ? J'attends vos commentaires :)

 

Et voilà pour 2 petites recettes toutes simples, mais qui demandent du temps : idéales donc quand le temps est à la pluie ou à l'humidité. Il ne prévoit pas des orages bientôt ? 

Comme toujours, j'attends tes retours d'expérience. 

A très vite !

Posté par _Clarisse_ à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 7 juin 2016

Un petit verre en terrasse

Bonjour à tous !

Maintenant que j'ai une petite maison avec un jardin et une terrasse à la campagne (ouais c'est plutôt la classe en région parisienne), il me fallait des tables de jardin pour me faire un joli salon.

L'an dernier, mon homme a récupéré 2 tourets pour fils électriques à son travail, initialement destinés à la poubelle. Puis, en début de mois, j'ai trouvé des carreaux de céramique dans la cave de mes grands parents. J'ai tout de suite pensé que je pourrais faire quelque chose de potentiellement pas mal en associant les deux.

13336109_10154068546846023_7434463679500858990_n

Après les avoir bien nettoyé, j'ai passé quelques couches de vernis marin pour les protéger (là encore récupéré dans la cave de mes grands parents). Sur la face destinée à accueillir le décor en mosaïque, je n'ai mis qu'une seule couche.

Sur la photo, le touret de gauche est entièrement vernis, sur celui de droite la face supérieure ne l'est pas, cela vous permet de constater le rendu du vernis marin sur une surface en bois clair.

13307319_10154068546996023_6297391360308281497_n

J'ai mis aussi mon homme à contribution en le chargeant de boucher les trous avec des morceaux de bois.

Il a fallu ensuite faire le décor. J'ai d'abord posé mes carreaux de mosaïque sur la surface et une fois sûre de moi, je les aient collés avec de la colle PVA vinylique que j'avais à la maison (on continue dans la récup). Je l'ai laissée sécher 24h.

J'ai commencé par celui qui figure sur la photo ci-dessous, je voulais quelque chose d'artistique et de peu conventionnel, une fois fini j'ai aimé les trous (ouais ça me ressemble ^^). J'ai demandé son avis à ma petite soeur, qui a fait des études d'Art. Je lui ai demandé si les trous la choquait. Sa réponse "j'avais même pas remarqué !" J'ai pris ça pour une approbation. De toute façon je m'en fous c'est moi que l'ai fait !

13335736_10154068547156023_1200962364682922163_n

Mais mon chéri m'a dit "oui mais avec les trous ça fait pas top quand même", du coup j'ai fais le 2ème un peu plus conventionnel, en hexagone, en collant bien les carreaux les uns aux autres, juste pour lui faire plaisir (bon j'avoue je n'avais pas trop l'inspiration pour faire autre chose).

Une fois les carreaux bien adhérés à la surface, j'ai appliqué le joint acheté dans un magasin comme Gibert Joseph, Cultura etc... Pour le touret de la photo, comme vous pouvez le voir, les trous sont assez importants. J'ai donc dû procéder en 2 fois. J'ai d'abord passé une couche de joint jusqu'aux 2/3 de l'épaisseur des carreaux et attendre que ça sèche bien (une petite semaine). J'ai ensuite passé la 2ème couche de joint pour égaliser le tout. J'en ai aussi profité pour jointoyer le 2ème touret.

13240613_10154068547381023_6225455658536058271_n

J'avoue, à ce stade là, j'étais fière de moi ! Pour une 1ère tentative en mosaïque, le résultat dépassait mes pronostics. Et puis mon chéri m'a dit "bah finalement les trous c'est pas mal" (Ah tu vois je t'avais dit !!!)

Après avoir bien nettoyé les surfaces pour éliminer les restes de joints sur les carreaux, j'ai souhaité passer une couche de résine pour protéger mes mosaïques de la météo (surtout en ce moment). Cependant, j'ai eu un petit pépin avec mon pot de résine... Elle était déjà gelée dans le pot donc inutilisable.

Mes visites dans les différents forums ont été fructueuses. J'ai ainsi pu lire que l'on pouvait passer là aussi du vernis marin. Cool ! J'en avais encore en stock ! 1-2-3 couches et je pense que mes tourets sont opérationnels pour résister aux aléas climatiques. Et puis vu le temps, j'aurais pu passer une dizaine de couches de vernis et les laisser bien sécher, juste pour attendre le soleil !

Mais le soleil a fini par revenir (enfin) ! J'ai ainsi pu mettre mes réalisations en situation.

 

13417399_10154076940791023_4010882443618359977_n

13343078_10154076955771023_5618915409085011451_n

Durée de ces réalisations : un petit mois. J'y suis allée doucement et sans stress, en fonction de mes capacités de femme enceinte du jour, et aussi pour bien faire les choses.

Pour finir, si vous devez retenir quelque chose de ce post, c'est que si une méthode d'arts plastiques vous attire, faites-vous confiance, osez vous lancer sans avoir peur des échecs (c'est formateur aussi). Au final, vous tirerez toujours une petite fierté d'avoir terminé votre projet, même si c'est une première tentative pour vous !

 

Je vous embrasse et vous dit à bientôt pour un nouveau partage :)

 

Posté par _Clarisse_ à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 5 avril 2016

La tambouille "home made" : le déodorant solide

Bonjour à toutes et tous !!!

 

Voilà bien longtemps que je n'ai écrit ici ! J'ai été toute occupée par mon 1er trimestre de grossesse qui arrive enfin à son terme ! Un petit regain d'énergie et me voilà sur mon chemin bien aimé du fait maison. Bon je ne vais pas pousser mémé dans les orties tout de suite et vais y aller progressivement (faut pas pousser non plus hein, je garde ça pour dans quelques mois comme dirais mon futur mâri).

 

Pour nos retrouvailles, j'ai décidé de vous offrir ce petit article sur ma nouvelle marotte : les cosmétiques maison. Je n'aurais pas la prétention de révolutionner le monde avec des recettes et des formulations hyper complexe, le net en déborde ! Je vous ferais juste partager de temps à autre quelques unes de mes petites tambouilles.

 

Je vous ferais également plus tard un article sur le pourquoi du comment j'en suis arrivée là et ques objectifs je me fixe. Toujours est-il que cela fait maintenant quelques mois que je me frotte à cet exercice que j'aime d'amour.

 

J'ai prétexté tester ma nouvelle machine de guerre, j'ai nommé l'émulsionneur à lait Bialetti pour m'essayer à une nouvelle recette, à savoir, un déodorant solide.

Pourquoi un émulsionneur à lait en cosmétologie home made ? Tout simplement pour gagner sur le temps du bain marie et de quelques étapes car avec cette machine on peut préparer nos produits en one pot (c'est à dire que l'on peut mélanger plusieurs ingrédients ensemble qui avec le bain marie doivent être préparés indépendamment).

 

Pourquoi le Bialetti ? Pour une question de budget, il ne coûte que 70€. De plus il peut faire des émulsions à chaud ET à froid (la classe !)

 

Voici donc l'objet du déli :

20160405_103433

Pour ma recette j'ai donc utilisé ces ingrédients :

20160405_103553- de l'huile de coco

- de la fécule

- du bicarbonate

- de la cire d'abeille

- des huiles essentielles de citron et de tea tree

- des petits moules en silicone

 

Ayant pris la recette sur un autre blog, je vous laisse y aller pour les proportions.

 

J'ai donc commencé par mettre tous les ingrédients, sauf les huiles essentielles, dans ma Bialetti que j'ai fais tourné 3 fois à chaud pour bien faire fondre la cire d'abeille.

Je me suis heurtée à un petit problème : comme j'ai souhaité faire une dose d'essai (oui en cas d'échec, je ne voulais pas avoir à jeter une trop grande quantité de produit, cela aurait été vraiment dommage et pas du tout en accord avec ma volonté anti gaspillage), j'ai utilisé de petites quantités de matières premières (en ayant recours à mon copain le produit en croix, qui m'accompagne tout le temps). Du coup, il n'y avait pas assez de matière dans l'émulsionneur pour faire une belle préparation.

 

Je me suis donc rabattue sur mes bons vieux mini saladier et mini fouet. Cela m'a donné ceci :

20160405_104814

Puis, avant que le produit ne se solidifie complètement, je l'ai coulé dans un moule en silicone et mis quelques minutes au congélateur.

Au final, j'ai ce petit déodorant solide tout mignon :

20160405_113011

Reste maintenant à le tester ! Mais au vue de l'unanimité que cette recette rencontre sur le net, je ne me fais pas trop de soucis.

Pourquoi le citron et le tea tree en huiles essentielles ? J'entends d'ici certains bondir en se disant "QUOI !!! Elle est enceinte et elle utilise des huiles essentielles ??? Quelle indigne femme et future mère !!!" Pas de panique ! Ce sont toutes deux des huiles essentielles autorisées pendant la grossesse, sans avis médical. J'ai quand même demandé à ma gynécologue qui m'a encouragée.

- le citron parce que j'adore l'odeur et puis c'est indiqué pendant le 1er trimestre pour faire passer les nausées, l'une des copines de la femme enceinte. Elle donne une note très fraiche à mon déodorant.

- le tea tree est autorisé lui aussi car il aide à lutter contre une autre copine de la femme enceinte (ouais on est populaire à ce stade), la mycose (amis du glamour et de la poésie...) Ses propriétés bactéricides sont donc toutes indiquées dans un déodorant car elles vont permettre de lutter contre les petites bêtes responsables des mauvaises odeurs.

- le palmarosa, que j'aurais également pu utiliser pour ses propriétés bactéricides, est quant à lui formellement interdit aux femmes enceintes (et puis j'aime pas l'odeur)

 

En conclusion, je vais devoir attendre de confectionner un plus grand volume de produit (sans doute une crème ou un shampooing) pour me rendre vraiment compte des capacités de ma Bialetti.

 

Je vous dis à très vite pour un nouvel article en vous souhaitant une très belle journée ensoleillée :)

N'hésitez pas à réagir, je suis toujours heureuse de lire vos commentaires.

Posté par _Clarisse_ à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 16 décembre 2015

Un petit thé ?

Pour cet article, j'ai souhaité me pencher sur les thés et infusions. L'hiver arrive à grands pas et quoi de plus agréable que de se réfugier sous un plaid (avec les chaussons en moumoute ou les grosses chaussettes en polaire, parce qu'on aime être sexy aussi) devant un film, avec une bonne tasse de thé bien chaud. Pour ma part, c'est aussi avec du tricot mais chacun son truc ^^

Je vais vous proposer non pas une, mais DEUX recettes à faire à la maison. Et oui m'sieur dame !

1- le thé de Noël :

C'est une recette que j'ai vue dans un magazine et que j'ai testé et approuvé. Pour la réaliser, il vous faut :

- 50g de thé noir de Chine

- 1 c. à café de cardamome

- 1 c. à café de clous de girofle

- 1 c. à café de poivre du Sichuan

- 1 bâton de cannelle

- 1 rondelle de citron séché

- 1 rondelle d'orange séchée (que j'ai remplacé par 3 rondelles de clémentines séchées)

Pour les citron et orange séchés, il suffit de faire cuire des rondelles d'agrumes au four pendant 3h à 130° (après avoir préchauffé le four).

Ecrasez les clous de girofle avec la cardamome, la cannelle et le poivre et mélangez au thé noir.

 

2- L'infusion anti-migraine :

Là c'est une recette perso dont je vous livre le secret (mais chuuuuuut !). Depuis plusieurs années je souffre de migraines ; les méchantes avec troubles visuels, de la parole, de l'équilibre, intolérance au bruit et à la lumière (et ça pendant parfois une semaine entière). Rien n'y a fait, j'ai dû testé tous les anti-migraineux qui existent.

Du coup, je me suis tournée vers les plantes. Les légales, bien entendu ^^. Je me suis penchée sur les vertues des fleurs et infusions et en ai fait ce mélange qui je dois dire a dépassé toutes mes espérances ! Alors ce n'est pas la panacée bien sûr, je dois faire attention à mon hygiène de vie mais c'est d'une aide précieuse pour gérer ces crises.

Pour cette préparation mélangez à quantités égales :

- du thé noir

- de la menthe

- de la feuille d'oranger

- de la violette (queje remplace par des bleuets quand je ne trouve pas de violette, parce que c'est rare les violettes), mais vous pouvez aussi vous contenter des 3 premiers ingrédients.

Pour la feuille d'oranger, il suffit d'acheter des oranges avec des feuilles et de faire sécher celles-ci. Cela fonctionne aussi avec les clémentines ou les mandarines.

C'est une infusion à prendre dès les premiers signes de la crise migraineuse. Il ne faut pas laisser la migraine s'installer sinon c'est foutu ! Pour ma part, j'en ai toujours 2 ou 3 sachets dans mon sac à main, que je prépare à l'avance avec des petits sachets en papier filtre que l'on trouve partout maintenant.

Je tiens à signaler que si cette recette fonctionne extrêmement bien sur moi, elle ne fonctionnera peut-être pas sur vous. Ce n'est pas LE remède universel anti-migraine, c'est juste le mien.

 

Voilà ! J'espère que ces recettes vous auront plu ! N'hésitez pas à me transmettre vos retours, comme d'habitude.

A très vite !

 

Posté par _Clarisse_ à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 16 novembre 2015

Vendredi 13 : quand Paris rencontre 7 chats noirs

Vendredi, un restaurant en amoureux avec Marc, mon fiancé. Nous avons laissé nos deux boules de poils Jimmy et Ganache pour nous octroyer une sortie en tête à tête dans Mantes la Jolie.

Nous sommes heureux. Nous parlons de ce "nous" en devenir, promis à un bel avenir. Nous rentrons, contents de ce moment mais également pressés de retrouver notre bulle de confort, ce petit nid que nous crééons chaque jour.

A l'heure de me coucher, je regarde par réflexe mon fil d'actualité Facebook, réflexe que je me reproche souvent. Habituellement, je le survole sans m'attarder. Ce soir pourtant, une phrase m'interpelle : "Les filles de Paris, vous allez bien ?" Et au fur et à mesure des commentaires de mes copines je deviens de plus en plus incrédule. Les mots "fusillades", "morts" me sautent aux yeux sans que je saisisse la gravité de la situation. Une fusillade à Paris ? Et si c'était un nouveau canular comme il y en circule parfois sur les réseaux sociaux ? Pourtant, mes copines ont l'air d'être inquiètes, mon prénom est même taggué dans un commentaire aux côtés des prénoms de celles d'entre nous habitant sur Paris et sa région.

"Marc, apparement il y a eu une fusillade à Paris, je vais aller voir à la télé ce qu'il en est" même incrédulité de la part de ma moitié qui me suit dans le salon. Puis suivent les informations implacables, absurdes... Des attentats à Paris, à 30 min de chez nous... J'ai entendu parler de celui du métro St Michel, mais 1995 ça fait loin, j'avais 7 ans et ne me souviens que de ce que les livres d'histoire nous ont raconté. Nous restons assis, inutiles jusqu'à l'assaut final du Bataclan.

Le sommeil tarde à venir, le reveil se passe dans un brouillard. Tout le weekend, je me sens vaseuse. Une peur diffuse de sortir de la maison me prend, je ne suis pas rassurée. Au marché, à la ferme où nous allons chercher nos légumes, au supermarché où nous allons rechercher notre aspirateur au SAV (détails de la vie quotidienne auxquels on s'accroche), personne ne parle de tout cela, c'est comme si rien ne c'était passé. A tel point que je me demande vraiment si cela c'est passé. Puis la télé me ramène à la dure réalité.

Alors s'ensuit une réflexion profonde sur le comment du pourquoi. C'est vrai, comment en sommes-nous arrivés là ? Pourquoi est-ce que cela est arrivé ? Je demande des nouvelles à une collègue, de garde ce weekend. Le plan blanc est-il déclaré ? Comment vont les patients ? En sous main, j'attend un appel qui me signalerai une réquisition à l'hôpital. Comme chez beaucoup, des bougies sont allumées à nos fenêtres et dans le salon. Notre façon de participer au deuil nationnal à notre niveau.

Aujourd'hui, ma réflexion se poursuit.  En m'habillant, un détail me saute aux yeux. Un réflexe auquel je ne prête plus attention depuis longtemps mais qui aujourd'hui m'interpelle et éclaire ma réflexion. Aujourd'hui comme d'habitude, j'ai relevé les manches de mon pull. Un reste de mes années chez les scouts d'Europe.

Quand nous entrons chez les guides et les scouts, nous ne portons pas un simple uniforme, nous portons également les symboles qu'il représente. Nos manches de chemises doivent toujours être relevées, pour signifier que nous sommes toujours prêts. Notre ceinturon doit être bouclé pour signifier que nous acceptons librement une discipline, que nous sommes prêts à partir. Notre Promesse symbolise notre engagement auprès du mouvement scout mais également auprès de tous :

"Sur mon Honneur et avec la grâce de Dieu,

Je m'engage à servir de mon mieux Dieu, l'Eglise, ma Patrie et l'Europe

A aider mon prochain en toute circonstance

A observer la loi scoute"

C'est un engagement et une habitude que j'ai prise à 14 ans. Depuis 3 ans, je ne suis plus active dans le mouvement scout, mais je continue de relever mes manches et de porter une ceinture. Par réflexe, par vieille habitude sans doute, "scout un jour, scout toujours" non ? Je continue d'aider mon prochain, sans doute par déformation professionnelle ou à cause du côté bisounours que l'on me reproche parfois.

On m'a souvent demandé pourquoi j'avais choisi d'être scout, cette "activité péri scolaire" un peu ring'.

Aujourd'hui cependant, ce que je pensais être de vieux réflexes, ont pris une toute nouvelle signification. Aujourd'hui je boucle ma ceinture car je continue de faire LIBREMENT chacun des choix qui se présentent à moi. Aujourd'hui je relève mes manches car je continue d'être prête, prête à relever la tête, prête à tenir à bout de bras les idéaux et les valeurs pour lesquels mes parents se sont battus, prête à ne pas me laisser aller à la peur, prête à ne pas succomber à l'obscurantisme.

Mais par dessus tout, je reste fidèle à ma Promesse et me tiens prête à servir de mon mieux ma Patrie et a aider mon prochain en toute circonstance.

Aujourd'hui je peux vous répondre que grâce à ces symboles que je continue de faire vivre, mon engagement scout est ma façon d'être patriote et est complémentaire de ma profession d'infirmière.

Ce constat, je l'ai fait tout à l'heure. Il est venu accompagné de cette irrépressible envie d'écrire qui souvent me prend. L'écriture me permet de mettre à plat mes idées et d'y voir plus clair.

Oui, vendredi 13, Paris a rencontré 7 chats noirs et est passée sous l'échelle du terrorisme. Oui l'envie de pleurer m'étreind depuis vendredi 22h. Mais je suis maintenant prise d'une envie de me relever et de participer à faire vivre plus que jamais la République.

Aujourd'hui, j'ai envie de crier JE SUIS LA !

Posté par _Clarisse_ à 16:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]