Bonjour à toutes et tous !!!

 

Voilà bien longtemps que je n'ai écrit ici ! J'ai été toute occupée par mon 1er trimestre de grossesse qui arrive enfin à son terme ! Un petit regain d'énergie et me voilà sur mon chemin bien aimé du fait maison. Bon je ne vais pas pousser mémé dans les orties tout de suite et vais y aller progressivement (faut pas pousser non plus hein, je garde ça pour dans quelques mois comme dirais mon futur mâri).

 

Pour nos retrouvailles, j'ai décidé de vous offrir ce petit article sur ma nouvelle marotte : les cosmétiques maison. Je n'aurais pas la prétention de révolutionner le monde avec des recettes et des formulations hyper complexe, le net en déborde ! Je vous ferais juste partager de temps à autre quelques unes de mes petites tambouilles.

 

Je vous ferais également plus tard un article sur le pourquoi du comment j'en suis arrivée là et ques objectifs je me fixe. Toujours est-il que cela fait maintenant quelques mois que je me frotte à cet exercice que j'aime d'amour.

 

J'ai prétexté tester ma nouvelle machine de guerre, j'ai nommé l'émulsionneur à lait Bialetti pour m'essayer à une nouvelle recette, à savoir, un déodorant solide.

Pourquoi un émulsionneur à lait en cosmétologie home made ? Tout simplement pour gagner sur le temps du bain marie et de quelques étapes car avec cette machine on peut préparer nos produits en one pot (c'est à dire que l'on peut mélanger plusieurs ingrédients ensemble qui avec le bain marie doivent être préparés indépendamment).

 

Pourquoi le Bialetti ? Pour une question de budget, il ne coûte que 70€. De plus il peut faire des émulsions à chaud ET à froid (la classe !)

 

Voici donc l'objet du déli :

20160405_103433

Pour ma recette j'ai donc utilisé ces ingrédients :

20160405_103553- de l'huile de coco

- de la fécule

- du bicarbonate

- de la cire d'abeille

- des huiles essentielles de citron et de tea tree

- des petits moules en silicone

 

Ayant pris la recette sur un autre blog, je vous laisse y aller pour les proportions.

 

J'ai donc commencé par mettre tous les ingrédients, sauf les huiles essentielles, dans ma Bialetti que j'ai fais tourné 3 fois à chaud pour bien faire fondre la cire d'abeille.

Je me suis heurtée à un petit problème : comme j'ai souhaité faire une dose d'essai (oui en cas d'échec, je ne voulais pas avoir à jeter une trop grande quantité de produit, cela aurait été vraiment dommage et pas du tout en accord avec ma volonté anti gaspillage), j'ai utilisé de petites quantités de matières premières (en ayant recours à mon copain le produit en croix, qui m'accompagne tout le temps). Du coup, il n'y avait pas assez de matière dans l'émulsionneur pour faire une belle préparation.

 

Je me suis donc rabattue sur mes bons vieux mini saladier et mini fouet. Cela m'a donné ceci :

20160405_104814

Puis, avant que le produit ne se solidifie complètement, je l'ai coulé dans un moule en silicone et mis quelques minutes au congélateur.

Au final, j'ai ce petit déodorant solide tout mignon :

20160405_113011

Reste maintenant à le tester ! Mais au vue de l'unanimité que cette recette rencontre sur le net, je ne me fais pas trop de soucis.

Pourquoi le citron et le tea tree en huiles essentielles ? J'entends d'ici certains bondir en se disant "QUOI !!! Elle est enceinte et elle utilise des huiles essentielles ??? Quelle indigne femme et future mère !!!" Pas de panique ! Ce sont toutes deux des huiles essentielles autorisées pendant la grossesse, sans avis médical. J'ai quand même demandé à ma gynécologue qui m'a encouragée.

- le citron parce que j'adore l'odeur et puis c'est indiqué pendant le 1er trimestre pour faire passer les nausées, l'une des copines de la femme enceinte. Elle donne une note très fraiche à mon déodorant.

- le tea tree est autorisé lui aussi car il aide à lutter contre une autre copine de la femme enceinte (ouais on est populaire à ce stade), la mycose (amis du glamour et de la poésie...) Ses propriétés bactéricides sont donc toutes indiquées dans un déodorant car elles vont permettre de lutter contre les petites bêtes responsables des mauvaises odeurs.

- le palmarosa, que j'aurais également pu utiliser pour ses propriétés bactéricides, est quant à lui formellement interdit aux femmes enceintes (et puis j'aime pas l'odeur)

 

En conclusion, je vais devoir attendre de confectionner un plus grand volume de produit (sans doute une crème ou un shampooing) pour me rendre vraiment compte des capacités de ma Bialetti.

 

Je vous dis à très vite pour un nouvel article en vous souhaitant une très belle journée ensoleillée :)

N'hésitez pas à réagir, je suis toujours heureuse de lire vos commentaires.